Air France

Retrouvez les infos de novembre par vos élus du CSE lignes.

AU REVOIR. C’est avec une certaine émotion que je vous adresse ce dernier bulletin. J’aurai préféré vous dire au revoir dans des circonstances plus normales, et dans un climat plus zen mais la Covid bouleverse tout. Ce dernier « En Direct » me permet de vous remercier à nouveau pour la confiance que vous m’avez témoignée au fil des élections et de votre participation record, prouvant votre implication. J’espère par ces publications avoir pu vous tenir informés comme je m’y étais engagée et à rendre cette instance de gouvernance plus proche de chacun d’entre vous.

RAPPEL : Revenons d’abord sur la gestion de la précédente sélection, à savoir la 041.

Lors du premier confinement nous avions obtenu de l’entreprise qu’elle accepte des mesures pragmatiques et de bon sens concernant le « mcpt4 ». Ainsi, face aux difficultés rencontrées par les PNC pour accéder à leur base, ce code leur était appliqué, n’entrainant ni retrait de trentième ni annotation au dossier professionnel.

Visiblement forte de cette expérience, dans le cadre des impacts de ce confinement n°2 sur le programme des vols (particulièrement sévère sur les vols court-courrier), le Directeur adjoint au Service en vol (M. E CARON) a envoyé à tous les PNC un email samedi 31 octobre (objet : « adaptation du programme de vols suite aux nouvelles mesures sanitaires ») stipulant :

Nous avons assisté aujourd’hui à une session extraordinaire du CSE Central (PNC,PS,PNT) consacrée aux conséquences de ce deuxième confinement sur Air France. Était présente notamment, Mme RIGAIL.

Ce 1er novembre, 1063 d’entre nous auront quitté Air France dans le cadre de la Rupture Conventionnelle Collective, première de l'Histoire de notre Compagnie.

Ironie ultime due au contexte, des navigants qui auront consacré une grande partie de leur existence à sillonner le monde vont commencer cette nouvelle page de leur vie confinés chez eux. Mais qu’à cela ne tienne, les PNC sont pleins de ressources et de patience.

Nous sommes dans une situation inédite, nous le savons tous. Les répercussions de la pandémie, qui de plus semble hors de contrôle, sont dramatiques. Notre Compagnie perd plus de 10 millions d’euros par jour. Les signes de reprise à court terme sont pour l’heure très faibles pour ne pas dire inexistants. Ne nous démoralisons pas davantage avec des chiffres, nous voyons tous nos plannings réduits comme peau de chagrin tout comme les remplissages de nos vols, très impactés par les restrictions sanitaires de voyage gouvernemental.

Afin de tenir et préserver au maximum la trésorerie, la direction d’Air France a engagé avec les Organisations Professionnelles, des négociations pour l’APLD (Activité Partielle de Longue Durée) qui pourrait être mise en place à partir de janvier pour une durée allant jusqu’à fin 2022.

Retrouvez le compte rendu du Comité hébergement d'octobre 2020 réalisé par vos délégués SNPNC

Retrouvez les infos d'octobre par vos élus du CSE lignes.

Nous avons demandé officiellement un calendrier de négociations suite à la volonté exprimée de la Direction de trouver un accord sur le sujet de l’Activité Partielle de Longue Durée pour les PNC AF. Si on entend régulièrement parler de l’APLD comme soutien de l’État aux entreprises de notre pays, il n’en demeure pas moins que le sujet est technique.

Aussi à ce stade de début des négociations, avons-nous entrepris de présenter le sujet et d’en montrer les enjeux pour les PNC.

Permanence : Adaptation mesures Covid

SUIVEZ-NOUS


Rejoignez le groupe

Les guides pratiques SNPNC AF

 


 

Accès IPN / Crew. L'intranet Air France.

Cliquez ICI